Perte de cheveux chez les femmes : causes et traitements

La perte de cheveux arrive à presque tout le monde. Aussi bien les femmes que les hommes peuvent en être victimes. De nombreuses causes et divers facteurs physiologiques ou psychologiques peuvent déclencher votre chute de cheveux. Quelque soit la source du problème, il existe des traitements qui peuvent vous aider.

Quand la chute de cheveux est-elle considérée comme normale ?

Pour répondre à cette question, il faut tout d’abord comprendre le cycle naturel de la croissance de vos cheveux. Chaque brin capillaire se développe pendant plusieurs années. Il entre ensuite dans une phase de repos pendant trois à quatre mois avant qu’il ne chute ou meurt.

Ensuite, le follicule commence à faire pousser de nouveaux cheveux, puis le cycle recommence.
Différents brins de cheveux sont dans les différentes phases du cycle de croissance à un moment donné, ce qui explique pourquoi vous avez toujours des cheveux.

En vieillissant, les cheveux peuvent repousser de façon plus clairsemée, et les cheveux peuvent être plus minces qu’ils ne l’étaient quand vous étiez plus jeune.

Quand la perte de cheveux est-elle qualifiée d’anormale ?

Si vous remarquez que la zone de la perte de cheveux s’élargit, que votre cuir chevelu apparaît à votre couronne ou que vos cheveux se rétractent, vous avez peut-être un problème.

Les causes de la chute des cheveux chez les femmes

Voici quelques causes possibles qui provoquent de façons directe ou indirecte la perte de vos cheveux. Consultez toujours votre médecin qui peut vous aider à comprendre la ou les causes de votre perte de cheveux.

La génétique

La perte de cheveux héréditaire affecte environ 30 millions de femmes. La perte de cheveux chez les femmes ou l’alopécie androgénétique est la forme la plus commune. Des préparations en vente libre, à base de minoxidil, peuvent vous aider.

Appliquées directement sur le cuir chevelu deux fois par jour, elles peuvent ralentir ou stopper la perte de cheveux chez la plupart des femmes.

Brosser ou tirer

Se brosser les cheveux trop vigoureusement ou porter des tresses serrées ou faire des queues de cheval peut arracher les cheveux en plaques, une condition appelée alopécie de traction.

Pour résoudre ce problème, il est important de bien choisir sa brosse soufflante car vont cheveux vont repousser quand les tirages répétés s’arrêtent.

Le stress

La perte de cheveux peut survenir après une tension physiologique importante, comme une maladie prolongée ou un régime hypnotique, qui peut vous rendre déficiente en fer, en vitamine B12 ou en protéines, tous des facteurs essentiels à la croissance de cheveux sains.

Un événement émotionnellement éprouvant, tel qu’un divorce, peut aussi conduire à une perte de cheveux et bloque l’apparition de nouveaux follicules. Généralement, si le choc émotionnel est surmonté, les cheveux repousseront dans quelques mois.
Si une carence en nutriments est la cause, votre médecin peut vous aider à compléter votre régime alimentaire.

Les médicaments

Certains contraceptifs oraux, les antidépresseurs, les anticoagulants et les médicaments contre l’hypertension, l’acné et le cholestérol peuvent être à l’origine d’une perte de cheveux temporaire et irrégulière. Encore une fois, parlez-en à votre médecin afin de trouver une solution.

Une défaillance du système immunitaire

A cause de l’alopécie dite areata, une maladie auto-immune, le système immunitaire de la femme attaque les follicules, ce qui entraîne l’apparence des pelades ou la perte des cheveux par plaques. Les injections de cortisone peuvent alors aider.

Vous aimerez aussi...